"Le château intérieur" (65x54) Chaque toile est construite à partir d’un carré, d’un oiseau et d’arcs boutants. Les arcs boutants évoquent une chapelle romane, demeure de Dieu, lieu de recueillement. Le carré indique l’espace intérieur et intime de chacun. Symbole de perfection, le carré est ici imparfait, ...

"Le château intérieur" (détail) .... afin de signifier que notre quête de perfection est sans cesse à reprendre, ce qui est le signe même de son authenticité. L’oiseau représente l’âme, le souffle qui nous anime et qui tend à ne faire qu’un avec le souffle divin, avec l’Esprit-Saint.

Premières Demeures (65x54) L’âme effleure sa demeure, entrevoit le centre d’elle-même. Elle hésite mais va entrer en elle et prendre la couleur du Soleil divin en s’ouvrant aux rayons de la grâce dans la prière et l’humilité.

(détail)

Deuxièmes Demeures (65x54) Les combats intérieurs se déchaînent jusqu’à la tempête mais la présence divine rassure l’âme et guide son vol au-dessus des flots déchaînés. Le vert sombre des épreuves annonce et contient le vert lumineux de l’espérance.

(détail)

Troisièmes Demeures (65x54) L’âme, parvenue à un certain degré de transparence, évolue avec aisance dans sa demeure couleur ferveur. Va-t-elle maintenir son désir de perfection malgré cette satisfaction ?...

(détail)... La Demeure où le Roi séjourne semble lointaine, moins attirante. L’ouverture bien que lumineuse s’est comme rétrécie.

Quatrièmes Demeures (65x54) Au-dessus des deux vasques évoquant les consolations obtenues par la méditation et par le pur don de Dieu, l’âme évolue dans la paix du soleil divin. Ses efforts de méditation personnelle n’ont pas altéré sa disponibilité pour recevoir les dons gratuits de Dieu.

(détail)

Cinquièmes Demeures (65x54) L’âme expérimente l’oraison de quiétude et meurt à elle-même par le détachement. Epurée, elle tend vers la lumière du Christ ressuscité.

(détail)

Sixièmes Demeures (65x54) L’âme désire être unie au Christ et voir chaque chose comme lui. Son espace intérieur embrasse simultanément la lumière des consolations divines ainsi que le violet de la pénitence et de l’union à la passion du Christ...

(détail)....Par son attitude, l’âme semble méditer cette parole : « inclinant la tête, il remit l’esprit » (Jn 19,30).

Septièmes Demeures n°1 (65x54) L’univers intérieur de l’âme a pris la couleur des nuées. Elle évolue dans l’intimité même de la Trinité : Dieu le Père, origine de toute lumière, (la lumière diffuse), le Christ (les lettres IC XC, abréviations de Issous Christos, sur les icones, formées par différents éléments du tableau), ...

(détail ) ...le feu de l’Esprit Saint (la couleur orangée). L’âme s’élance, son aile, toute divinisée, semble vouloir transmettre cet amour en effleurant délicatement chaque être. Le X initiale de Christos est la clé de voute, indiquant sans cesse à l’âme que sa force ne vient pas d’elle-même.

Septièmes Demeures n°2 (65x54) L’âme ne lutte plus. Son vol épouse le souffle divin. Le cadre qui la guidait est remplacé par le cercle de la perfection divine : l’âme est immergée en Dieu, comme Lui-même est immergé en elle.

contacts | livres | vidéos